Statistiques des cambriolages 2016

Statistiques des cambriolages 2016. Comme chaque année le Ministère de l’Intérieur publie les statistiques de l’insécurité et de la délinquance.

Ces statistiques sont établies par le Service Ministériel de la sécurité Intérieur (SMSI) et diffusées depuis 2015 par Interstats. Elles regroupent les chiffres de la police et de la gendarmerie.

En se penchant sur le « premier bilan » on constate : « 1 770 000 de ménages ont déclaré avoir été victimes d’un acte de vandalisme contre leur logement ou contre leur voiture au cours de l’année » Cela représente 6,2% des ménages, sachant que le taux de plaintes reste faible pour ce type de délit.

Concernant plus précisément les cambriolages :

Cambriolages de logement 243 500 en 2016 contre 233 500 en 2015 et 235 600 en 2014. On constate donc une augmentation de 4% par rapport à l’an passé. Sachant que le nombre de délits était en baisse depuis 2014 avec respectivement -1% pour 2015 et -6% pour 2014. L’analyse précise que l’on reste toutefois légèrement en dessous du record atteint en 2013.

Bien sûr tout le monde n’est pas logé à la même enseigne et comme chaque année, ce sont les grandes villes qui sont les plus touchées. En effet, les villes avec + de 200 000 habitants ont un taux de cambriolages de logement de 10,2 pour mille logements, contre 5,5 pour les communes de 2000 à 10 000 habitants et 5,2 pour les communes rurales.

On constate aussi et toujours une certaine disparité entre les régions, comme l’illustre la carte ci-dessous :

Fait notable en 2016, les cambriolages en Ile-de-France affichent une diminution de 4% alors que ceux de province ont bondi.

Certaines régions sont particulièrement touchées, à commencer par l’Occitanie avec 14% d’augmentation soit 3 700 cambriolages supplémentaires. La région Auvergne-Rhône-Alpes suit avec une hausse de 11% et 3600 cambriolages de plus qu’en 2015.

Certains départements connaissent même une véritable explosion du nombre de cambriolages. Le « palmarès » est le suivant : la Loire (+51%), le Lot-et-Garonne (+49%), le Tarn (+38%), la Corrèze (+44%), la Creuse (+39%)…

Les statistiques publiées nous donnent également une vue d’ensemble des mis en cause (MEC) dans les affaires de cambriolages. Ce tableau rassemble les données par age et par sexe :

Enfin, il convient de préciser que ces chiffres n’intègrent pas les tentatives de cambriolages dont le nombre est souvent équivalent à celui des cambriolages effectifs comme ce fut le cas en 2016 avec 257 000 tentatives recensées en plus des 232 000 cambriolages effectifs (Source enquête « cadre de Vie et Sécurité »).

source http://www.interieur.gouv.fr

Enregistrer

Enregistrer